Du nouveau côté huiles essentielles

, par LE RUYET Marie

C’est nouveau à l’épicerie : une nouvelle référence d’huiles essentielles, Essenciagua, est disponible.

JPEG - 449.8 ko

Le choix de ce fournisseur est le reflet de notre volonté de travailler avec un producteur et artisan-distillateur. Ainsi, la majorité des plantes est distillée par Essenciagua. D’ailleurs, si vous passez dans l’Aveyron : la distillerie se visite ! Bien sûr, les plantes sont certifiées bio ou issues de cueillette sauvage sur des sites contrôlés. Après distillation, les huiles sont mises à reposer et stockées à froid, sans ajout de conservateurs chimiques ou naturels.

Un livret de présentation est disponible à l’épicerie avec des éléments sur le procédé d’extraction et une explication détaillée sur l’étiquetage des huiles essentielles.
Il y a aussi pleins d’éléments sur leur site internet ici

Pourquoi vous proposer des huiles essentielles à l’épicerie ?
Car ce sont des concentrés naturels riches de bienfaits dans de nombreux domaines : en tant que parfum d’ambiance, en cuisine, dans les produits d’entretien de la maison mais aussi à des fins médicinales - on parle alors d’aromathérapie.

Comme pour toute molécule active, une vigilance s’impose dans leur utilisation.
-* Que souhaite-t-on faire ?
Le choix de l’huile essentielle est spécifique à notre attente.
Malheureusement, les trucs et astuces de nos grands-mères ne suffisent pas toujours pour s’y retrouver, heureusement de nombreux livres existent sur le sujet. Il y en a même un petit livret en vente à l’épicerie.
Dans tous les cas, il faut bien veiller à noter l’espèce mais aussi le chémotype de l’huile essentielle. Certaines plantes réagissent différemment en fonction du milieu où elles se trouvent : climat, qualité de la terre, altitude... Cette adaptation se traduit par une composition chimique issue des plantes différentes et donc des principes actifs aux actions différentes.
Voilà pourquoi il existe de l’huile essentielle de thym linalol, thym thujanol, thym thymol...

  • Pour qui ?
    La vigilance doit être accrue pour les femmes enceintes et qui allaitent, les enfants, les personnes souffrant d’allergies ou de traitements particuliers. En cas de doute, demander conseil à un spécialiste.
  • Comment l’utiliser ?
    La aussi, à chaque huile ses particularités d’emploi : cutanée (mais attention aux soleil dans ce cas), diffusion, inhalation, orale... pure ou diluée...
    Dans tous les cas, les quantités mises en œuvre sont infimes : d’où le bouchon compte goutte des bouteilles !

Mais qu’on se rassure, l’utilisation des huiles essentielles n’est pas si compliquée qu’il n’y parait !
Cependant, si vous souhaitez commencer doucement, l’épicerie propose aussi des hydrolats de plantes : moins concentrés et donc plus doux que leurs grandes sœurs.
JPEG - 352.2 ko

Espace adhérent